A FEU ET A SANG – OU LA CONCEPTION D’UN PREMIER LIVRE DE FANTASY

J’ai tendance à penser qu’on apprend bien plus des erreurs que des réussites. Non pas que je considère À Feu et À Sang comme une erreur ; je suis assez fier du résultat final, et de ce que j’ai réussi à transmettre à ses (plus pour longtemps j’espère !) quelques lecteurs.
Mais voilà. Contrairement à son grand frère thriller, Pour des Jours Meilleurs, À Feu et À Sang est loin d’avoir été sage pendant son élaboration.
Et c’est ce que je vais vous raconter ici.

Lire la suite